Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens - menhirs - tumulus - autres pierres

450
source image : http://www.mythofrancaise.asso.fr/mythes/figures/GAlocal.htm

J'ai retrouvé ce menhir supposé disparu depuis plusieurs décennies. Il est aujourd'hui exposé devant le musée d'Aliénor d'Aquitaine.

Les archives du Musée le prouvent mais seuls les archéologues, instituteurs ou autres professeurs d'université y ont accès. N'étant aucun des trois, vous comprendrez que je ne suis pas intéressante aux yeux de ces gens.

La pierre semble avoir souffert et il y manque un bout.

Sans ce dessin au dessus, il aurait été difficile de faire le rapprochement.

Le comble est que même le personnel du Musée ne sait pas que c'est !

Le menhir se trouvait primitivement sur la commune de Dolus d'Oléron et mesurait environ un mètre cinquante de haut.

451
452
453
454
455
456

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Lanternes des morts

Recensement des lanternes des morts en Charente.

Ce post sera remis à jour en cas de "nouvelles découvertes".

Ajout du 2 août 2014 : Brigueil.

Brigueil :

444
445
446
447
448
449

Classée MH le 9 juillet 1932, la lanterne des morts de Brigueil se trouve dans le cimetière.

Elle date des douzième et treizième siècles et mesure un peu plus de deux mètres cinquante de haut.

Cellefrouin :

034

Cette très belle lanterne située dans le cimetière du village, mesure plus de douze mètres de haut et est classée monument historique depuis le 12 juillet 1886. Elle date du XIIème siècle et a subi deux phases de "restauration", une première en 1828 où son socle a été reconstitué avec des pierres tombales récupérées, une deuxième en 1894 réglée par la Société d'Archéologie et d'Histoire de Charente.

035

036

037

038

039

040

041

042

043


Pranzac :

044

Situé à l'est d'Angoulême, la commune de Pranzac possède aussi une lanterne des morts. Celle-ci a été classée le 1er juillet 1905. Elle mesure presque sept mètres de haut. Elle se trouve sur une place qui était l'ancien cimetière.  Elle date du XIIème siècle.

045

046

047

048

049

050

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Lanternes des morts

Ce post sera mis à jour en cas de nouvelles découvertes.

Ajouts du 2 août 201 : Montrol-Sénard, Saint Victurnien.

Cognac-la-Forêt :

301302303304305
Classée MH le 10 mai 1939, cette lanterne des morts mesure six mètres cinquante de haut et date du XIIIème siècle.

Elle semble être de style roman et est de forme carrée. Serait-elle bâtie sur un ossuaire ?

Oradour saint Genest :

545546547548Située dans le cimetière, la lanterne des morts d'Oradour saint Genest est classée MH depuis 1899, date du douzième siècle et mesure huit mètres soixante de haut.

Montrol-Sénard :

406
407
408
409
410

Non classée MH, cette chapelle date du treizième siècle pour la partie la plus vieille et du dix-neuvième pour la partire la plus récente. Une légende tenace lui attrivue un rôle de lanterne des morts.

Rancon :

549550551552553554
La lanterne des morts de Rancon se situe dans le petit jardin public jouxtant la mairie. Dans le fond (dernière photo), on peut apercevoir une petite chapelle.

La lanterne, datant du douzième siècle et classée MH le 16 juillet 1925, mesure six mètres de haut et un mètre quarante de diamètre.

Le jardin public était autrefois un cimetière désaffecté en 1872.

Saint Amand Magnazeix :

539540541542543544
Lanterne des morts du treizième siècle à saint Amand Magnazeix classée MH le 9 avril 1910, située dans le cimetière. Elle doit mesurer dans les quatre à cinq mètres.

Saint Victurnien :

411
412
413
414
415
416

Classée MH le 9 avril 1914, la lanterne des morts de Saint Victurnien se trouve dans le cimetière alors qu'au début, on pouvait la trouver au nord-ouest de l'église.

Elle date du douzième siècle et mesure plus de trois mètres de haut.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #croix hosannières

Ce post sera remis à jour en cas de nouvelles découvertes.


Montrol-Sénard :

401 
402
403
404
405
 
Classée MH le 21 mars 1979, la croix hosannière de Montrol-Sénard se situe dans le cimetière.

Elle côtoie une chapelle ayant servi de lanterne de morts.

Elle date du quinzième siècle et a été surelevée par une sorte de "tribune". Des petites croix de chemins très vieilles ont été réunies autour. Ces petites croix sont très répandues en Haute-Vienne et Creuse. 

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens - menhirs - tumulus - autres pierres

350

Classé MH le 1er novembre 1984 avec son acolyte D, il ne reste de ce dolmen un morceau de table et un orthostate encore dressé.

Placé sous un arbre, il est difficilement accessible dans un champ clôturé et dans les cultures de maîs. C'est encore moins évident pour son acolyte D, situé plus loin dans le champ. 

Il fait partie d'un ensemble de quatre dolmens dont deux présents sur la commune de Berneuil et les deux autres sur Breuilaufa et tous classés MH.
    
351
353
354
355
356
357
358
534

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Lanternes des morts

Ce post sera mis à jour en cas d'éventuels retours dans ce département.

Mise à jour du 2 août 2014 : La Souterraine

La Souterraine :

306
307
308
309
Située dans le cimetière actuel de la Souterraine, la lanterne des morts date du douzième siècle, certains prétendent qu'elle est du quatorzième siècle.

Classé MH le 16 juin 1926, elle mesure un peu plus de quatre mètres de haut.

Elle a été déplacée depuis l'ancien cimetière du Faubourg Saint Michel en 1850. A cette occasion, le lanternon a été refait.

Cette lanterne est toujours utilisée comme telle grâce à l'électricité morderne !

Saint Agnant de Versillat :

561562563564565
Classée MH le 16 juin 1926, la lanterne des morts de Saint Agnant de Versillat date de la fin du douzième siècle et mesure plus de sept mètres de haut.

En 1869, elle suit le déplacement du cimetière.

Saint Goussaud :

555

555556557558559560
Classée MH le 7 décembre 1914, cette lanterne se trouvait précédemment dans le cimetière désaffecté. Elle a été déplacée.

Elle mesure cinq mètres cinquante de haut et date du douzième siècle.
      

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens - menhirs - tumulus - autres pierres

288

En arrivant de Saint André des Treize Voies, on peut tomber sur cet ensemble mégalithique à l'entrée du village de Vieillevigne.

La commune a peut-être possédé à une époque lointaine des vrais mégalithes, ce qui expliquerait la présence de ces faux mégalithes.

Seule la présence d'une station mésolithique à la Garne est attestée et a été étudiée et fouillée par le GVEP.

289
290
291
292
293

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens - menhirs - tumulus - autres pierres

338

Non classé MH, le menhir de la Pierre qui Vire se trouve au nord est de la commune de Saint Hilaire de Loulay.

Il semble qu'à une époque encore récente (en âge mégalithique, plus de cent ans), il exisait deux menhirs.

La légende raconte qu'aux douze coups de midi, la pierre se met à tourner sur elle-même.

339
340
341

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens - menhirs - tumulus - autres pierres

233-copie-1

Classé MH le 19 août 1926, le dolmen de la Pierre Couvretière ou de la Pierre Couvertière ou de la Pierre du Diable se retrouve aujourd'hui dans une mare et entourée d'industries !

Le monument est composé de trois pierres, la table et deux orthostates que l'on ne peut plus voir.

Autrefois, le monument se trouvait dans la prairie inondable saint Pierre, ce qui permettait à certaines époques de l'année, de l'approcher et de la toucher.

La table faite de grès mesure quatre mètres de long, quatre mètres de large et moins d'un mètre d'épaisseur.

En 1970, des fouilles furent effectuées. On ignore si des objets y ont été découverts mais on a pu estimer l'époque de construction du monument au néolithique final.

Un autre dolmen dit du marais de Grée ou de Greserie est signalé au nord d'Ancenis. Ses dimensions seraient impressionnantes mais il serait malheureusement très ruiné. Certains le signalent comme un menhir.

219
220
221
222
223
224
225
226
227
228-copie-1
229-copie-1
230-copie-1
231-copie-1
232-copie-1

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens - menhirs - tumulus - autres pierres

406

Non classée MH, le Pierre qui tourne du Pont Germillon est souvent confondue avec un dolmen ! 

La pierre mesure neuf mètres de long, huit mètres de large et plus de deux mètres d'épaisseur.

Elle est composée de granit des Aubiers.

La légende raconte que la pierre va se baigner chaque nuit à minuit dans le ruisseau voisin et qu'à midi, elle va boire.

Il semblerait qu'elle ait été accompagnée à une époque de deux menhirs aujourd'hui disparus.

Le premier mesurait quatre mètres trente-cinq de long et deux mètres cinquante de large. Il était couché et orienté nord-sud. On pouvait voir à sa surface une rainure de dix à quinze centimètres de large et dix centimètres de profond. Elle semblait diviser le menhir en deux.

L'autre menhir était plus petit et à un mètre du premier.

Les archéologues d'aujourd'hui n'ont aucune preuve qu'il s'agissait de menhirs ou de pierres naturelles.

407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens - menhirs - tumulus - autres pierres

354

Classé MH le 14 mai 1981, le menhir de la Palissonnière est certainement le "panneau indicacteur" du dolmen de la Pierre Folle situé sur la même commune. 

La pierre mesure deux mètres cinquante de haut, deux mètres de large et quatre-vingt centimètres d'épaisseur.

Le menhir est composé de grés.

Le champ dans lequel il est situé a longtemps servi de rang de vignes puis de pré à vaches, mais aujourd'hui, ce sont des cultures qui s'y trouvent la moitié de l'année. Le menhir est particulièrement inacessible en été par exemple.

355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367


Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens - menhirs - tumulus - autres pierres

294

Non classé MH, le mégalithe de la Pierre Blanche se trouve dans la forêt de Grasla à moins de cinq cents mètres à pied du chêne millénaire de Chevreux.

Composée de quartz blanc, la pierre mesure trois mètres de long, un mètre soixante de large et quatre-vingt-dix centimères d'épaisseur. 

Au Nord à moins de vingt centimètres, se trouve un autre bloc de même nature : autre pierre ou morceau du premier ?

Si ce mégalithe date bien du Néolithique, il est difficile de trancher quant à la période exacte.

La légende lui donne un pouvoir de fécondité.

295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306


Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>

A lire

Compilation et recherches sur les mégalithes, dolmens, menhirs, tumuli de Poitou-Charentes, départements avoisinants et côté atlantique. Contient des débuts d'inventaires de Lanternes des Morts, Croix Hosannières et autres patrimoines insolites.

Les listes des monuments que vous trouverez dans ce blog ne sont pas exhaustives. Elles sont faites en fonction des visites et/ou des recherches que j'ai effectuées.
Merci de votre compréhension

 

 

Articles récents

Dernières News Mégalithiques

J'ai retrouvé la Galoche de Gargantua située primitivement à Dolus d'Oléron. A lire ici

454

Hébergé par Overblog